Acryliques sur toiles et encres de Chine  (échantillons)                                                                                                                         



Ces toiles et autres barbouillages sont issus de recherches autodidactes menées depuis septembre 2013.

J'ai longtemps été intimidé face au désir de peindre plus que devant tout autre forme d'expression. Mais, le pas enfin franchi, je découvre les infinies perspectives de cet art multiple qu'est la peinture.

J'ai observé aussi l'intérêt d'associer à l'acte de peindre mes compétences d'improvisateur. 

L'improvisation incite à ne jamais renoncer, à transformer l'erreur, le couac, le geste ou le trait de trop en sources de découverte, en actes créatifs se nourrissant de l'inattendu et de ses potentielles richesses. Mais, plus que le résultat, c'est le cheminement qui s'avère précieux et, par dessus tout, le fait de s'autoriser ce cheminement.

" (...) Il y a une chose difficile à expliquer : si je suis bien disposé et si l'impulsion de peindre est assez forte, l'ensemble du tableau sera réussi même avec des maisons couchées sur le côté, des gens qui ont des pattes de lion en guise de jambes, des bateaux qui voguent dans le ciel, des rivières qui remontent des vallées, des saints qui ressemblent à des fous, et des femmes qui ont l'air de vaches. Mais alors, qu'est-ce donc qui fait un tableau ?"..
Henry Miller - Peindre c'est aimer à nouveau.




                                                                  Galerie virtuelle complète accessible ici : http://tentativesp.yolasite.com

                                       

                                  Nuits               acrylique/couteau sur toile