Formation à l’expression vocale.



Publics : Enseignants et toutes personnes ayant recours très régulièrement à la parole dans ses activités professionnelles.


Durée : 4 fois 6 heures réparties sur 2 fois 2 journées. 



Intitulé          La voix : ressources - problématiques associées - techniques




L’esprit de la démarche


Nous connaissons peu ou mal cet univers si riche qu’est notre voix. C’est pourtant dans cette matière sonore que nous allons rencontrer les sources de l’émotion, l’habillage le plus juste des mots, les couleurs les plus personnelles du chant, l’expression pleine et libre de ce que nous sommes.

Chaque voix est unique, empreinte personnelle, identité immuable.

Chaque voix « raconte » celle ou celui qui l’exprime, au-delà des mots, des mélodies, du sens souhaité.

Claude Nougaro écrivait  " la poésie c'est du son qui fait sens .." . Mais toute parole est un son ou un ensemble de sons qui font sens.

Dans la prime enfance, lorsque nous ignorons encore la relation entre un mot et sa représentation, ce sont les sons qui nous apaisent, ou nous inquiètent, nous rassurent ou nous effraient. Les mêmes mots prononcés par dix personnes différentes, n'auront pas le même impact en fonction du timbre (identité sonore unique de chaque personne), de l'intention, des inflexions, du tonus de la voix .. En grandissant, nous oublions cette fonction essentielle du son, de la résonance vocale, et nous nous attachons au sens sémantique, en oubliant "la musique" qui l'a véhiculé. Mais, confusément, nous continuons d’entendre, de percevoir des messages au-delà des mots, et sommes  tentés par des interprétations souvent aléatoires ou erronées.  

Recréer le lien entre cette résonance, le sens et l'intention que nous plaçons dans notre parole ou notre chant, est une source de compréhension des fonctionnements de la voix, ainsi qu'une formidable passerelle vers une meilleure connaissance de soi et une communication plus juste et sincère.

La démarche tient compte des particularités de chaque voix considérée comme unique et communiquant au delà des codes de la parole. Elle prend en considération toutes les motivations  qui peuvent amener une personne à vouloir faire connaissance avec sa voix.


Pas de recette appliquée à tous, mais une approche personnalisée et adaptée à chaque voix, chaque personne selon ses motivations, y compris au seins d’une pratique collective.

Enfin, cette pratique est très respectueuse de LA personne, et tout est fait pour qu’à aucun moment cette personne se sente fragilisée, mise en danger, jugée par l’intervenant ou autres participant



Les objectifs 


  • Faire connaissance avec sa voix, ses ressources.
  • Affiner sa conscience corporelle pour mieux ressentir et utiliser les mécanismes de la respiration et de la phonation.
  • Apprendre à maîtriser les mécanismes de la phonation ou, du moins (dans un temps relativement court) intégrer des pistes de pratique permettant de développer peu à peu cette maîtrise.
  • Développer, affiner son écoute (travailler sur et avec la voix nécessite une écoute attentive).
  • Acquérir et forger des outils personnels permettant de s’approprier les règles de bases de la phonation souple et de d’une respiration adaptée (respiration utile à la voix mais, avant tout, au bien-être en général).
  • Prévenir les fatigues vocales
  • Créer de la détente, du mieux-être.
  • Reconnaître les liens incontournables existant entre l’expression orale (parole, chant, communication professionnelle, affective, …) et les émotions, le parcours de vie, les différents contextes sociaux, familiaux, professionnels et autres dans lesquels nous sommes amenés à nous exprimer. 

La méthode 

Technicité

  • Apprendre et s’approprier les règles de base permettant une émission vocale sans fatigue (une voix «bien placée» est une voix émise sans efforts).
  • Rechercher la sensation corporelle et vocale de «non-effort», ou effort réparti plutôt que concentré.
  • Développer et expérimenter la notion de résonance et, en cela, d’utilisation efficace des résonateurs dont nous sommes pourvus.
  • Le souffle : élément fondamental (véhicule du son) - Apprendre ou ré-apprendre la respiration.
  • La voix «c’est» le corps. Faire connaissance avec son corps au travers d’exercices simples et accessibles à tous. 
  • Trouver l’ancrage (être simplement debout sans tensions inutiles) nécessaire à la répartition de l’effort.



Les objectifs de chacun(e)


Un temps individualisé, en présence du groupe, sera proposé à chaque stagiaire. Ce temps est destiné à relever des points spécifiques à faire progresser. Les «spectateurs» seront attentifs, non pour juger de quoi que ce soit, mais pour apprendre en observant.


Ce temps est toujours très souple, ludique. Il n’y a aucune mise en danger, mais il peut y avoir des interrogations sur ce que l’on vient de ressentir.


Pour cela, un temps de dialogue sera ponctuellement proposé après les exercices, pour exprimer son ressenti, ses questionnements, ses réflexions, et permettre à l’intervenant d’apporter quelques précisions et explications en mettant des mots sur ce qui vient d’être vécu ..

L’intervenant peut être contacté en dehors des sessions, par téléphone, pour des questions personnelles que l’on ne souhaite pas aborder en présence du groupe.


Durée


Ce programme (technicité, expression et objectifs personnels) sera réparti sur 2 journées, de façon à ce que l’animation soit vivante et agréable (Se faire plaisir en apprenant à connaître sa voix, me paraît être un excellent axe de progression).


2 journées supplémentaires seront proposées quelques semaines plus tard, pour conforter la première approche.




Déroulement des journées - PROTOCOLE de base


Ce protocole est souple. Il peut être modifié en fonction de la réceptivité du groupe et de ses questionnements. 

Il tient compte des demandes spécifiques de chacun.e, qu’elles soient techniques (fatigue vocale, difficulté à se faire entendre,..) et/ou émotionnelles (trac, sensation de souffle court,…) 


Préalable important pour gommer toute ambiguïté.


Dans ces formations, il n’est pas question de traiter les sources des problématiques émotionnelles des participants, ce qui relèverait d’une forme de thérapie de groupe (inappropriée en l’occurrence) qui réclame un cadre adapté, et des rencontres régulières.

Il s’agit, plus simplement, d’apprendre à tenir compte des facteurs émotionnels qui, très souvent, perturbent l’expression vocale (parlée ou chantée). 

Prendre simplement conscience de ces facteurs apporte un soutien fondamental à toute pratique vocale, permet une meilleure intégration des techniques et, plus tard, une plus grande capacité à transmettre son message, discours, enseignement, aux publics concernés.  



Aucun des exercices pratiques (voix, respiration, conscience corporelle) ne requiert d’aptitudes particulières. Tous les exercices sont simples, adaptés et adaptables, accessibles à tous/toutes.



Session I 



1er jour


  • Dialogue autour des motivations et attentes de chacun.e

Cette discussion permet de cerner certaines attentes ou problématiques spécifiques à chaque participant.e, et de proposer quelques notions théoriques sur les mécanismes corporels et émotionnels liés à la voix et à son expression.


  • Exercices pratiques pour faire connaissance avec sa voix, son émission 

Conscience corporelle (Etirements, ancrage, équilibre,…) 

Respiration debout

Respiration au sol

Préparation vocale


-  Affiner son écoute, son ressenti

Conscience des lieux de résonances (visage, cavité buccale, thorax)

Identification théorique et pratique des mécanismes de la phonation (exercices et jeux de voix)

Conscience de la relation entre le corps et la voix (exercices et jeux de voix)

Conscience de la nécessité de répartition de l’effort plutôt que sa concentration (apprendre à faire résonner sa voix plutôt que de l’expulser brutalement par réflexe)

2 ème jour


  • Continuation et développement des exercices pratiques associés à la respiration et à la phonation.


  • Mise en pratique 

Cette mise en pratique n’est en aucun cas une mise en danger. L’intervenant en est garant.

Il s’agit pour chacun.e de proposer un moment de parole face au groupe : extrait de cours, évocation improvisée d’un sujet de son choix (parler d’une activité qui nous passionne, résumer un livre ou un film que l’on a aimé, etc.)

A la suite de ce moment, chacun.e est amené.e à exprimer son ressenti (en toute bienveillance, évidemment) face à la prestation. L’intervenant synthétise les propos et analyse à son tour dans le seul objectif d’aider la personne à saisir quelques repères qui lui permettront de progresser dans son expression, le placement de sa voix, la gestion de son souffle, de ses émotions.


Session II



La deuxième session concilie un rappel et un approfondissement des exercices pratiqués lors des deux premiers jours.


Après la première session et les prises de conscience qu’elle stimule, de nouvelles demandes apparaissent, plus précises que celles exprimées au tout début. 


Ces demandes sont traitées avec attention, et constituent donc le support essentiel de la pratique durant de ces deux journées complémentaires.